top of page

"Du lin au linge, au linceul, à la ligne. Richesse linguistique et symbolique du lin"

Annie Mollard-Desfour. Article dans ouvrage collectif. LE LIN. Fibre de civilisation[s]. sous la direction de Alain Camilleri. Octobre 2013 - Actes Sud / Alliance for European Flax-Linen & Hemp. pp. 246-250.


Le lin, plante et matière textile est à la base d’une liste étendue de dérivés très variés. Lignage de mots attestant de l’importance, de longue date, du lin, de sa culture, du mode de fabrication de la toile de lin, de sa valeur esthétique, de son rôle social, symbolique. Et de la suprématie du lin sur les autres fibres textiles.




"Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques,


Vêtu de probité candide et de lin blanc ;


Et, toujours du côté des pauvres ruisselant,


Ses sacs de grains semblaient des fontaines publiques."


(Victor Hugo, . 202“Booz endormi”, La Légende des siècles, t. I, 1859.



Fibre végétale textile dont les premières traces d’utilisation remontent à 8000 ans av. J.Ch., le lin est à l’origine de pratiques vestimentaires où, au fil des siècles, au fait historique se mêlent récits épiques et légendes populaires. De la Haute Asie, il s’est propagé en Inde, en Chine, et vers l´Ouest en Égypte (5000 ans av. J.C.), s’étendant ensuite à toute l’Europe. Nommé par les Égyptiens « lumière de lune tissée » pour son éclat, sa beauté particulière ; associé à la déesse égyptienne Isis surnommée Dea linigera, la « déesse du lin » dans les Métamorphoses d´Ovide, et linigeri les prêtres de son culte. Jules César, lors de la conquête des Gaules (58-55 av. J.C.), impressionné par la qualité des textiles produits dans les plaines des Flandres désigna la population sous le nom de Belgae ! En celte, le nom de la Belgique était tout simplement Bel’ch : le lin, et Belhec les druides gaulois vêtus de lin. ......

..... Importance du lin à la très ancienne culture, et de cette précieuse étoffe obtenue de ses fibres, dont témoignent les mots, les noms, les appellations ...Si la valeur symbolique du lin - et du blanc -, a tendance à s’estomper, liée notamment à une certaine dévalorisation du blanc contemporain, la perte de ses valeurs religieuses, ses connotations positives, celle-ci est relayée par la dimension naturelle, écologique du lin... Et les multiples empreintes laissées par le lin dans la langue sont autant de témoignages de son histoire prestigieuse, de cette saga légendaire, au fil des siècles et des cultures.



Annie Mollard-Desfour

Linguiste, sémiologue

...




Comentarios


bottom of page